fbpx

Nous avons tous un enfant intérieur en nous à partir duquel nous réagissons dans notre vie quotidienne. Parce que nous avons tous été enfants.

Tout d’abord, il faut savoir que l’état naturel d’un enfant est l’émerveillement, la curiosité et l’amour. Prenez le temps d’observer les jeunes enfants autour de vous et vous le remarquerez.Lorsqu’ils jouent, ils veulent découvrir, ils vivent leurs émotions (ils pleurent, ils rient, etc.).

Puis viennent les expériences… celles qu’on ne sait comment vivre, sans comprendre pourquoi,  celles pour lesquelles nous n’avons pas été accompagnés, celles qui ont engendré des blessures intérieures.

Si je te partage ces deux états aujourd’hui, c’est pour te montrer que nous avons tous cet état pur et naturel quelque part en nous et que c’est possible de se connecter à cette lumière intérieure.

Pour ce faire, cela demande d’apprendre à accompagner son enfant intérieur blessé, celui qui, pour toute raison, n’a peut-être pas reçu l’accueil, l’écoute et l’accompagnement dont il avait besoin. Mais, c’est possible d’aller le réclamer pour devenir ce parent bienveillant avec son enfant intérieur.

Il s’agit d’ailleurs d’un des points culminants de ma retraite. Cette rencontre que j’orchestre avec l’enfant intérieur permet à beaucoup de retrouver leur pouvoir et leur plein potentiel. Il y aurait tant à dire à ce sujet…

En attendant notre prochain moment ensemble, je te laisse une nouvelle fois lire quelques témoignages issus de ma retraite. Ils me touchent énormément, car ils me montrent que mes enseignements sont entendus et reçus.

Oui. J’ai trouvé mon petit Ian. Je suis libre. Je suis une nouvelle personne qui vit dans l’instant présent.

Ian

Une fin de semaine d’ateliers tout à fait particulière et intense. Un énorme merci à Robert Savoie pour l’efficacité de cette fin de semaine. Non seulement j’ai pris conscience de certaines souffrances cachées, mais en plus, j’ai eu l’occasion de savoir faire le cheminement vers le pardon et la paix. Je pars en paix et très reconnaissante. Gratitude, car j’ai enfin retrouvé mon enfant intérieur et je vais continuer de l’accompagner.

Chantal B.

CLIQUE ICI pour t’inscrire à notre prochaine retraite